Conservation des graines oléagineuses

Introduction

Pour obtenir un bon rendement d’extraction, il faut conserver les graines oléagineuses contre certains facteurs biologiques ou physicochimiques qui peuvent nuire à la qualité et la quantité d’huile extraite.

Facteurs d'altération

Les graines sont l'objet de plusieurs altérations :

  • altération par les micro-organismes  en présence d'humidité ;
  • altération par l’action des enzymes ;
  • altération par l’action de l'air.

Microorganismes

a) Moisissures :

Les moisissures peuvent se développer le plus souvent en présence de l'air et de préférence dans les atmosphères chaudes et humides.

Leur action se manifeste d'autant plus que l'humidité du milieu est plus élevée mais pour certaines moisissures, elle agit déjà au-dessous de 20% d'humidité relative, ce qui correspond à une teneur en eau de 3 à 4%.

Certaines moisissures dites toxinogènes peuvent sécréter des mycotoxines comme le cas d’Aspergillus Flavus qui secrète l'Aflatoxine B1 disposant d’un effet cancérigène redoutable. Cette sécrétion ne passe pas généralement dans l'huile au cours de l'extraction de celle-ci par l'hexane et reste par conséquent dans les tourteaux.

b) Les levures :

Leur développement s'observe au-dessus d'une humidité relative, supérieure à 88% (soit une teneur en eau de 19.5 %) principalement sur les glucides présents dans les graines.

c) Les bactéries :

Elles peuvent croître à des aw>0.9, mais généralement les huiles extraites sont stables sur le plan microbiologique du moment  que les conditions intrinsèques des huiles ne favorisent pas la prolifération microbienne.

Altération par les enzymes

Les enzymes peuvent déclencher l’hydrolyse des triglycérides, provoquant ainsi une perte supplémentaire en huile : la partie hydrolysée sera entraînée ultérieurement avec les savons formés lors du traitement à la soude.

Altération par l’air

Les constituants insaturés sont particulièrement sensibles à l'oxydation même à la température ordinaire et d'autant plus que cette température est plus élevée. Il se forme des dérivés hydroxylés et leurs réactions, ajoutées aux autres, contribuent à créer une élévation de la température au sein du silo.

L'air intervient pour aider au développement des microorganismes aérobies et apporte l'eau nécessaire à l'hydrolyse des lipides contenus dans la graine.

Enfin, outre son action oxydante, l’air permet la prolifération des insectes.

Température et humidité

Nous venons de voir que ces facteurs influent sur le développement des microorganismes  et sur les interactions à l'intérieur de la graine. Généralement, la teneur en eau à ne pas dépasser pour une conservation convenable des graines est de 4 à 5%.

Insectes

Les insectes constituent l'un des plus importants fléaux qui agissent sur les graines au cours de diverses phases depuis la récolte jusqu’à la trituration, ils attaquent les graines pour se nourrir et réduisent en poussière les amandes et les brisures.

Critères et procédés de conservation

Connaissant les causes et les facteurs de l'altération, on peut pallier à l'altération des graines en appliquant certaines  opérations technologiques détaillées ci-dessous.

Tamisage avant traitement

Si l'on ne peut éviter les brisures de graines au cours des diverses manipulations, il est nécessaire de procéder au tamisage pour éliminer les brisures et les farinettes car celles-ci ont une acidité beaucoup plus élevée que les graines entières ce qui augmente les pertes lors de la saponification et exige des quantités plus importantes de soude pour les neutraliser.

Séchage

Le séchage a pour but d'abaisser au maximum la teneur en humidité, si possible jusqu'à la limite où les microorganismes ne peuvent se développer. Une technique rationnelle consiste à envoyer dans la masse de graines, introduite à l'intérieur du silo, un courant d'air provoquant ainsi un séchage par entraînement.

Conservation en atmosphère confinée

Les graines éventuellement tamisées et convenablement séchées, sont mises en silos hermétiquement fermés. Tant que l'air subsiste dans les espaces interstitiels, les graines continuent à absorber l'oxygène pour le transformer en CO2, et peu à peu les microorganismes disparaissent, ainsi que les insectes.

Conservation sous CO2

Ce procédé consiste à remplacer tout l'air du silo par du gaz carbonique qui est injecté en quantité suffisante. Dans ces conditions tous les insectes disparaissent en même temps que tous les phénomènes de transformation chimiques et biologiques.

A noter cependant que la graine perd ainsi sa vitalité ; et son pouvoir germinatif diminue sensiblement lorsque le stockage porte sur une longue période.

La quantité de CO2 nécessaire pour un lot de graines déterminées, dépend de la nature de ces graines, et ce pour les raisons suivantes :

  • elle est fonction de l'espace intergranulaire qui varie selon la grosseur des graines.
  • elle dépend de la teneur en huile des graines, cette huile ayant un grand pouvoir absorbant du CO2.
  • elle est fonction de la teneur en eau dans laquelle le CO2 est partiellement soluble.
  • elle est fonction de la température : la solubilité du CO2 est inversement proportionnelle à l’augmentation de la température.

Procédé du POINT FROID

Le principe du procédé est le suivant : On insuffle à travers le silo, un courant d'air. Celui-ci se sature en vapeur d'eau, puis, en sortant du silo, il est fortement refroidi au moyen d'une machine frigorifique jusqu'à une température où la vapeur d'eau entraînée se condense.

Ce procédé permet de réduire l’humidité dans l’air de stockage, et par conséquent il limite la prolifération microbienne et surtout celle des moisissures capables de compromettre la salubrité des graines.

Matériaux utilisés pour la construction des silos

Le béton étant plus ou moins poreux, il faut l'enduire d'un revêtement qui rend les parois imperméables. Ce revêtement ne doit avoir aucune action sur la qualité des graines en contact. La meilleure solution est d’utiliser des silos en acier, il en existe de différents modèles. La surface extérieure est protégée contre les intempéries par un enduit protecteur convenable. On peut avoir aussi, pour le même usage des silos en bois.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.